fbpx

Mon carnet perso de l’affiliation Amazon

livre methode affiliation

 

Accéder au sommaire du livre

 

Voici mon livre, destiné à débuter l’affiliation Amazon

Tout est gratuit :

  • Ou l’intégralité si vous souhaitez accéder directement au fichier numérique.

Débutez déjà avec l’extrait si vous voulez connaître les premiers éléments.

Et si cela répond à vos ambitions, je vous invite à continuer votre lecture.

Je ne donne le livre complet qu’aux personnes motivées et déterminées.

 

Dîtes-moi où je dois vous envoyer le lien du fichier pdf, afin d’obtenir la totalité du contenu.

 

 

Ton email est confidentiel. Aucun risque de spam. Tu peux te désinscrire à tout moment. Voir notre politique de confidentialité.

Prenez connaissance de la première partie.

Bonne lecture.

 

Sommaire du livre

Avant-propos

I. Introduction : par où commencer

II. S’organiser

1/ Donner un cadre

2/ Trouver son intérêt

III. Construire son projet

1/ Les mots-clés courts

2/ Les mots-clés longs

3/ Comment choisir son mot-clé

a) Vérifier la fiabilité d’un mot-clé

b) Contrôler la compétition d’un mot-clé

c) Analyser le profil des concurrents

 

– Début de l’extrait –

 

Avant-propos

Aller au sommaire ←

Il est important de vous préciser que le grand I et le grand II, seront consacrés à un début de réflexion autour de l’affiliation.

N’y voyez pas d’inconvénient et rassurez-vous.

ON VA PARLER des méthodes et des procédures. Soyez PATIENTS.

Il ne s’agit pas juste de vous balancer les méthodes sans aucune explication. Sans contextualiser un minimum les propositions.

Vous pourrez d’ailleurs consulter le sommaire pour vous rendre compte du contenu que propose mon guide. La navigation est facilitée, en cliquant directement sur chaque titre, avec la possibilité de revenir au début.

Ce guide est réservé aux débutants n’ayant jamais créé de site. Il vous donne les clefs pour démarrer un projet d’affiliation, destiné à générer des revenus.

Cependant, si vous êtes d’un niveau un peu plus avancé, rien ne vous empêchera d’obtenir quand même des infos.

Je vous annonce également qu’il est probable qu’au terme de la lecture du guide, vous vous sentiez découragés par tant d’infos, de travail à effectuer, de réflexion à mener.

C’est pour cette raison que j’ai intégré les procédures. Il s’agit du résumé des actions à effectuer, pour chaque étape de construction de votre projet.

Si durant votre travail sur le projet que vous mettez en place, vous vous sentez débordés, concentrez-vous sur ces points de procédure.

Ils ont pour but de vous donner les repères. L’impulsion. La motivation que vous recherchiez.

Mais, cet ebook aura beau proposer les étapes nécessaires à vos ambitions, il ne remplacera pas votre volonté à les appliquer.

Ensuite, je vous invite à faire preuve de réactivité, lorsque vous serez bloqués quelque part. Vous le serez forcément.

Et je vous rassure… Nous le sommes tous à un moment donné. Pas de pleurniche, pas de panique, pas de défaitisme. C’est pas la fin du monde.

Soyez volontaire et positif : faites des recherches sur le web pour trouver la solution à votre problème. La quête de solutions constituera l’acquisition de nouvelles connaissances.

Si au terme de vos démarches, vous êtes malgré le guide et vos recherches, bloqués quelque part,

envoyez-moi un mail (hachemi arobase artuseo.com).

Je réunirai toutes les questions utiles dans un article, afin de publier les réponses sur le blog. 

Vous savez, un site d’affiliation, ça n’a rien d’un système mystérieux, où seuls les élus en auraient percé le secret.

L’affiliation désigne en réalité un carrefour, dans lequel on va retrouver toute la panoplie, nécessaire à l’entrepreneur du web.

  • La gestion d’un site internet
  • La création de contenu (articles, pages)
  • L’art et la manière de positionner son site sur Google
  • Éventuellement, la connaissance des produits que l’on présente

Si un seul de ces points manque à votre projet, c’est tout l’édifice qui risque de s’effondrer.

Cela dit, il ne faut surtout pas redouter ce qui vous attend. Bien au contraire, car comme n’importe quel système, il faut en comprendre les rouages avant de le bâtir.   

Permettez-moi maintenant de me présenter.

J’ai commencé l’affiliation en 2016. À l’époque, je ne savais même pas ce qu’était WordPress ou comment faire un site web. J’en avais vaguement entendu parlé. Comme vous peut-être…

D’ailleurs rassurez-vous, j’explique tout cela, plus loin dans le guide.

Depuis 2016 donc, ce fut un long apprentissage

  • En création de site
  • Dans la gestion de WordPress
  • Pour maîtriser le référencement
  • Et pour enfin créer du contenu

Votre objectif d’ailleurs, sera le suivant

  • Apprendre
  • Lire, créer, corriger
  • Développer

– Recréer

Vous aimeriez savoir si je gagne ma vie avec l’affiliation ?

Réponse facile. Je vais être tout à fait honnête.

Je ne gagne pas ma vie avec. J’en suis encore assez loin. En tout cas, au moment où j’écris ces lignes.

En fait, j’avais un site au départ, sur une thématique particulière. Je l’ai régulièrement enrichi.

Il me rapporte en moyenne, entre 100 et plusieurs centaines d’euros par mois, selon les périodes. Mais sache qu’au tout début, mes gains représentaient souvent, moins de 10 euros par mois.

Au terme de la première année, j’avais réussi à faire la coquette somme de… tenez-vous bien : 70 euros environ. Wa ! Et je dis bien  sur l’année entière ! Depuis, ma progression a été lente, mais régulière.

J’ai compris certaines choses.

Mon principal atout aura été de ne jamais lâcher l’affaire.

Ce site, je m’en suis servi comme laboratoire.

J’ai appris et expérimenté différentes stratégies.

Ça a surtout été l’occasion pour moi

  • d’apprendre à créer du contenu
  • Saisir les enjeux du référencement
  • Accroître mes connaissances du système

Et j’ai donc pris l’initiative d’effectuer quelques démarches, afin de développer cette fois-ci, sérieusement mes revenus :

  • En ouvrant deux autres sites issues de niches dont j’ai déterminé l’importance
  • En appliquant des méthodes remarquables de référencement sur mon premier site

Concrètement, qu’est-ce-que ça implique de vouloir débuter un site d’affiliation ?

Eh bien, quand on se retrouve devant la page blanche de son site internet, on ne peut pas s’empêcher de crier : « aïe ! ».

Parce que quand on commence, on aimerait tant profiter d’un site beau, fonctionnel, avec tout plein de couleurs, un menu propre, un design au top et un sidebar au poil.

De plus, le sentiment, c’est d’avoir une page prête à l’emploi, où y aurait plus qu’à rajouter les produits affiliés.

Hop, on laisse tourner, plus qu’à encaisser les gains.

Le rêve.

Sauf que la réalité est autrement moins séduisante. Et je souhaite rajouter… surtout au début.

C’est pour cela que lassé par tant de gens qui en parlent, mais sans jamais réellement proposer quelque chose de concret, j’ai décidé de mettre les choses à plat, avec ce guide de démarrage.

Pour au moins illustrer le fait que c’est pas très difficile d’amorcer un processus, si on a un coup de pouce.

En vrai, lorsqu’on crée un site web, il faut organiser tout soi-même, et là, il est indispensable d’avoir un minimum de connaissances techniques.

J’ai dû ainsi tout gérer moi-même, pour comprendre la totalité du système.

Parce qu’il s’agit pas juste de savoir ouvrir un site WordPress. Ça, en quelques minutes, grâce aux vidéos YouTube, n’importe qui peut y arriver.

Il s’agit surtout de savoir ce qu’il convient de faire APRÈS.

Quand je me suis retrouvé devant cette page blanche, j’ai dû d’abord réfléchir à tout ce dont j’aurai besoin pour créer un système viable.

C’est pour cela que je vous propose un pack d’actions à mener, qui vont vous faire gagner un temps fou.

Non pas du rêve, mais un projet.

C’est le début d’une grande aventure pour vous, car vous allez découvrir l’univers digital.

Notamment à travers le référencement, la création de contenu, les produits à présenter et à promouvoir.

Tous les projets commencent de zéro, vous le savez. À ce titre, ne soyez pas amer à l’idée de commencer par une page blanche. Justement, vous allez pouvoir la remplir et la valoriser.

Enfin, il est utile de parler du coût. Chaque euro dépensé devra être considéré comme un investissement, à la hauteur de vos ambitions.

À vous tous, ne soyez surtout pas aigri à devoir payer. C’est indispensable pour obtenir un hébergement, éventuellement un thème WordPress premium (mais vous en aurez plein de gratuit aussi).

Chaque année un site peut revenir à 100 euros environ maximum (hors recrutement d’un rédacteur), la première année et moins les suivantes.

Après évidemment, il y a les options facultatives.

  • Extensions payantes
  • Rédacteur pour déléguer la création des articles
  • Thème premium pour l’intégration WordPress…

Autant de variables qu’il vous faudra pondérer au début.

Mais elles ne doivent certainement pas constituer des obstacles.

Elles seront au contraire mises à votre service.

Enfin, arrive la question du logiciel pour trouver les bons mots-clés. Il est effectivement payant. En fonction de la formule choisie, il peut revenir à environ 35/40 $ par mois.

Ce logiciel est à l’image du casque chez un cycliste. Pas obligatoire… Juste indispensable. Vous saisissez la nuance ? Il est possible de trouver ces mots-clés manuellement, avec Google Adwords. Mais vous passerez un temps fou à les déterminer.

Ce guide vous sera donc utile, à condition que vous preniez un abonnement – même ponctuel – de Long Tail pro, le logiciel de mots-clés en ligne.

Le cas échéant, vous connaîtrez quand même les critères nécessaires, pour obtenir les mots-clés qu’il faut afin de faire un site de niche.

Maintenant, préparez-vous un thé, un café, un apéro.

Bref… Choisissez votre boisson préféré et ajustez votre siège.

Attention, on va décoller.

À propos… Tous les liens de ce guide sont affiliés, mais je le rappellerai.

 

 

Introduction : par où commencer

Aller au sommaire ←

Avant de développer une réflexion sur la manière de commencer son projet, laissez-moi vous rappeler quels sont vos objectifs.

Ceux justement que vous devez toujours avoir en ligne de mire.

Les voici

  • Trouver une niche
  • Créer un site internet
  • Appliquer vos idées

Tant que vous n’avez pas fais ceci, vous resterez dans le doute, les suppositions et les spéculations.

Il est donc essentiel de ne pas retarder sans cesse l’échéance. Car en repoussant la date de mise en ligne de votre site d’affiliation, vous chercherez en vérité la perfection.

L’ultime organisation avant de vous sentir prêt.

Je vous annonce solennellement que vous ne le serez jamais tout à fait.

Votre site d’affiliation ressemble au bébé, dont de jeunes parents disent qu’ils ne seront jamais prêts à en accueillir un.

Alors, au bout d’un moment, lancez-vous : ouvrez un site internet et créez !

Passons aux difficultés.

La première d’entre-elles, réside au tout début des démarches que vous souhaitez entreprendre. Il n’est pas simple de savoir par quel bout débuter son projet.

Il vous faudra pourtant dépasser cette peur. Cette peur notamment de l’échec. Échouer n’est pas grave en soi. Car cela fait partie de l’apprentissage.

J’ignore aujourd’hui quels sont vos besoins. Quels sont vos connaissances. Je ne sais pas à quel stade vous en êtes.

Je vais donc vous donner les clefs, comme si vous étiez un parfait débutant dans le domaine

Je souhaite également vous rassurer. Vous ne devez ni avoir peur, ni avoir d’appréhension. Au contraire.

Ou alors, ce devrait être une peur positive. Ayez conscience que vous n’êtes pas seul dans le bateau.

D’autres entrepreneurs sont passés par là, moi y compris.

Le stress constitue une émotion naturelle que l’on doit savoir gérer au quotidien.

Une porte s’ouvre devant vos yeux pour vous accueillir dans le monde merveilleux du digital.

Les deux éléments qui vous permettront de réduire au maximum cette appréhension sont :

  • L’organisation
  • Le cadre de votre projet

C’est en effet à ces deux niveaux qu’il faudra commencer.

 

 

II. S’organiser

Aller au sommaire ←

C’est l’une des étapes les plus essentielles. Celle qui va anticiper tous les obstacles que vous auriez pu rencontrer, si vous n’aviez pas ce guide avec vous.

Et justement on va voir ici ce qui va mener votre projet jusqu’à son terme, c’est-à-dire jusqu’à la mise en ligne de votre site web et son optimisation.

Voici dans l’ordre les tâches qui composent votre organisation, et dont on va voir pour chacune d’elles, les détails, juste après.

Bon, je vous cache pas que pour publier, y aura pas grand chose à faire… Juste cliquer sur un bouton. Ça, vous vous doutez que je vais pas le détailler.

  1. Donner un cadre à son projet
  2. Réfléchir à une de ses passions, ses intérêts, ce sur quoi vous seriez prêt à plancher des heures dessus
  3. Rechercher ses mot-clés
  4. Planifier une liste d’articles
  5. Ouvrir son site internet
  6. Configurer le site
  7. Publier

 

 

1) Donner un cadre à son projet

Aller au sommaire ←

Quel site d’affiliation souhaitez-vous gérer ?

Cela dépend également des moyens financiers dont vous disposez.

S’ils sont modestes, il vous faudra commencer petit. S’ils sont importants, vous pourrez éventuellement utiliser des leviers, mais dans tous les cas, il vous sera bénéfique d’apprendre.

Eh oui. Même si vous possédez un gros budget à consacrer, il est indispensable d’apprendre à gérer soi-même correctement son modèle économique.

L’un des secrets des activités sur le web, réside précisément dans la délégation des tâches. Le but étant d’être chef d’orchestre, et non un musicien.

Or justement, il existe une règle fondamentale.

Ne jamais déléguer ce que l’on ne sait déjà faire soi-même

Mis à part les tâches relevant de la pure technique (programmation, langage html, css), de la création artistique (design, logo, etc.) ou de certains autres aspects complexes, vous devez d’abord réaliser vous-même ce que vous serez amené à demander plus tard.

À savoir :

  • La gestion d’un site internet
  • La rédaction d’un article
  • Sa structure
  • L’intégration des mots-clés
  • La publication

 

Si vous ne possédez pas les connaissances liées à la gestion d’un site internet, reposant sur l’affiliation et le blogging, vous ne saurez pas si les tâches que vous commandez auprès des prestataires seront correctement exécutées. 

Une fois que vous serez rodés à l’exercice, il sera alors temps de déléguer l’écriture des articles.

J’ai souvent lu – pour ne pas dire toujours – qu’il fallait commander la création de contenu à des rédacteurs. Parce que rédiger réclame énormément de temps, principalement au début.

C’est vrai. Je reconnais qu’une des grandes erreurs faites dans l’affiliation, consiste à tout vouloir faire soi-même.

Mais je ne peux m’empêcher de vous confier mon témoignage à ce sujet.

En créant moi-même mes premiers articles et mes sites, j’ai pu visualiser les points fondamentaux d’un article structuré. Parfaitement intégré dans un système optimisé.

Il est à mes yeux important de connaître les enjeux d’un site d’affiliation, pour ensuite pouvoir choisir correctement son rédacteur.

C’est mon sentiment, mais vous n’êtes évidemment pas obligé de le suivre. Libre à vous de déléguer immédiatement la rédaction de vos articles. Ça dépend également de votre niveau de connaissance dans le digital.

 

 

2) Trouver son intérêt

Aller au sommaire ←

Créer sur un thème intéressant… pourquoi pas, mais ce n’est pas une obligation.

Si vous êtes en train d’apprendre à gérer un site destiné à générer des revenus, par l’affiliation, il vous faut savoir écrire un article selon des critères respectant l’attente des lecteurs et du SEO.

Or, écrire soi-même demande quand même un minimum d’intérêt pour un thème. Et c’est pas parce que parler des petites culottes pourrait rapporter, que vous allez vous engouffrer dans cette aventure. Héhé, ne faîtes surtout pas ça, c’est un exemple.

Prenez un sujet qui soit en mesure de vous plaire sur la durée.

Même si à long terme, vous serez peut-être amené à déléguer sa rédaction.

Moi par exemple, j’ai choisi pour débuter, d’exploiter le thème du chat.

Parce qu’au final, je me suis dis que même si je me plantais de thème (à l’époque de sa création, j’y connaissais rien) pour faire de l’affiliation, je conserverai le site, pour continuer à créer.

Ce site est en quelque sorte devenu mon terrain d’exercice. Créer sur l’univers félin me plaisait.

Et au risque de m’orienter vers une voie de garage, j’avais au moins le loisirs de tester différentes stratégies.

Si c’était à refaire, en ayant les connaissances d’aujourd’hui, j’aurai certainement pris un thème totalement différent.

Mais avec le recul, finalement je ne regrette rien. Car j’ai beaucoup appris. J’ai multiplié mes connaissances du monde digital.

Ce blog, je m’en occupe aujourd’hui de A à Z. Je délègue cependant quelques pages annexes… mais jamais les articles. 

Et justement, je dois attirer votre attention sur un aspect particulier du site : c’est effectivement un blog.

À ce titre, il est formaté comme tel.

Je n’encourage pas ce genre pour réussir dans l’affiliation. Les interactions avec les internautes sont différentes. Mais libre à vous d’emprunter ce chemin. C’est une expérience intéressante et une stratégie totalement différente.

Mes autres domaines d’affiliation ont en revanche, une présentation orientée vers le site comparateur. Et là par contre : toute la rédaction est déléguée.

Et ça a payé, puisque je me retrouve actuellement à la tête d’un site, générant des revenus honorables.

Ils progressent d’année en année. Avec, je dois le reconnaître, des creux très importants.

Mais en 2020, j’ai réalisé une percée grâce aux demandes de marques. Elles m’invitent à recevoir un de leurs produits et à en faire la promotion.

Cela m’a permis d’augmenter mes revenus, car je fais payer la prestation.

Je dois dire que cette stratégie se réduira régulièrement, au fur et à mesure que les revenus issus de l’affiliation augmenteront.

Car mon but – comme le votre – c’est d’automatiser totalement les rentrées d’argent.

La bonne nouvelle, c’est que ça m’a permis d’acquérir toutes les connaissances dont j’avais besoin pour étudier le concept d’affiliation, de création, de marketing…

Cela m’a ainsi ouvert la voie à la création d’autres sites, totalement dédiés au domaine, pour en tirer des revenus.

Je possède au moment où j’écris ces lignes, 4 sites de niches dont 2 pour lesquels j’ai délégué la rédaction.

1 er site : mon blog félin

2 ème site : merciologie.com. Juillet 2020 : j’en suis qu’au début. Il y a à peine 3 pages. La niche est improbable. Il s’agit de la lettre de remerciement.

Je vous décourage formellement de vous engouffrer dans ce type de niche. Mon projet sur ce site, même s’il base son modèle économique sur l’affiliation, repose sur la créativité et l’écriture.

Ces deux éléments sont une source d’inspiration que j’adore travailler. Ce qui n’est pas forcément le cas pour tout le monde.

Le 3 ème et 4 ème site sont cependant secrets.

Je ne peux divulguer le nom de leur domaine.

Haha ! c’est pas pour faire mystérieux, ni pour vous frustrer. Mais vous verrez que dans l’affiliation, on est obligé de conserver la confidentialité de son site.

En raison d’une question de stratégie sur les mots-clés. Moins il y a de concurrent sur une thématique, mieux on se porte.

Et puis, il faut quand même le préciser… cela permet de gagner une éventuelle autorité que l’on va certainement pas renier.

L’un est dans le domaine de la santé. L’autre dans celui du sport.

Choisissez donc un thème qui vous plaise vraiment, ou dont vous êtes prêt à effectuer des recherches.

  • Bricolage
  • Technologie
  • Animaux
  • Nature
  • Maison, etc.

Votre premier site d’affiliation constituera votre laboratoire. L’endroit où vous expérimenterez des choses, pour constater certains résultats.

Il existe certes des règles fondamentales à respecter, mais en dehors de celles-ci, rien ne remplace la mise en oeuvre de son travail.

 

 

III. Construire son projet

 

 

1) Les mots-clés courts

Aller au sommaire ←

Je vais pas philosopher sur les mots-clés. Vous apprendrez à les connaître au fur et à mesure de votre progression.

Je vais en revanche en présenter les aspects essentiels. Ceux qui vont concrètement vous aider à saisir leur importance.

Les mots-clés, vous en avez peut-être déjà entendu parler. Que vous soyez débutant ou avancé. Ils sont comme vous devez certainement le savoir, le nerf de la guerre.

Une bataille impitoyable se déroule dans l’ombre des pages de résultats Google. Tout le monde veut être correctement positionné.

C’est quoi les résultats Google ? C’est tout simplement la page que l’on obtient après avoir effectué une recherche sur le moteur.

Comme illustrée sur la figure suivante avec le mot arbre.

 

Plusieurs études ont montré que le taux de clic concernait majoritairement les 3 premières positions.

 

Remarquez sur le graphique au-dessus, comme la courbe des clics dégringole de la première à la deuxième position.

Ici, il indique des infos encore plus subtiles.

La ligne rouge correspond aux mots-clés relatifs aux marques.

La ligne verte montre les recherches hors-marque.

La déclinaison de cette dernière est moins brutale, mais tout autant significative.

Plus on se dirige vers la 10 ème position (fin de la première page), plus le taux de clic est faible.

Conclusion : il est absolument vital de se hisser au plus proche du premier rang.

Au-delà, autant dire qu’on récoltera le résidu. C’est-à-dire pratiquement rien, comparé à ceux qui sont placés en tête.

Précisons qu’il existe des différences notables en fonction des mots-clés ciblés. De nombreux graphiques montrent les courbes variées, selon de multiples critères.

Mais bon, là, je veux ni vous sortir ma science, ni vous embrouiller avec des dizaines de courbes. C’est inutile pour le but que vous poursuivez, aujourd’hui.

Donc, le positionnement est une donnée importante à intégrer, lorsqu’on souhaite faire de l’affiliation.

Maintenant que j’ai placé le contexte, voyons de plus près ce que sont les mots-clés, concrètement dans un site.

Les mots-clés désignent un ou plusieurs mots. Prenons un exemple avec un terme courant.

Exemple : armoire.

Ce type d’expression, quelque soit le terme, contient 1 seul mot.

Ce profil est le plus courant.

Cela dépend évidemment de la catégorie, mais en tout cas, concernant les produits à acheter, on remarquera un très grand volume de recherche.

Vous conviendrez avec moi, que souvent, on souhaite préciser sa recherche, en affinant les mots-clés tapés.

Du coup, on va en rajouter un deuxième.

Exemple : armoire cabinet, armoire chambre, armoire bois.

Et si on veut encore être plus précis dans sa prospection, on peut augmenter le nombre.

Exemple avec 3 mots-clés : armoire 3 portes, armoire de rangement, armoire en bois

Et ainsi de suite. On pourrait continuer. Cela dépend des recherches, mais certaines expressions peuvent contenir 6 mots, voire beaucoup plus.

Ces expressions contenant plus de deux ou trois mots, s’appellent la longue traîne.

Une règle s’applique.

Plus il y a d’éléments à l’intérieur de l’expression, plus le volume de recherche diminue.

Sauf exceptions.

Ces exceptions devront par ailleurs constituer l’une de vos cibles pour atteindre une grosse audience.

Une autre observation est à constater sur la longue traîne.

Très souvent, on y verra moins de concurrents.

Maintenant, vous pouvez imaginer qu’il existe des millions de mots-clés, voire des milliards. Parmi eux, une forme nous intéresse particulièrement.

C’est celle qui indique une intention commerciale. Celle-ci ne sera pas forcément visible.

Ainsi, avec un mot-clé comme armoire, on peut supposer qu’il est à très forte intention, bien qu’une partie de ceux qui le tapent, recherchent peut-être d’autres informations à son sujet.

Si par contre, nous avons acheter armoire, l’intention sera très forte.

Revenons à l’expression contenant 1 seul mot.

C’est ce que j’appelle l’archimot-clé.

L’archimot-clé désigne l’ensemble des déclinaisons en un seul mot

Exemples : armoire, machine à laver, sèche linge, climatiseur… Oui machine à laver comporte plusieurs termes, mais c’est bien un seul mot, comme sèche linge.

Si par exemple, on devait réaliser un site dédié à l’armoire, il va de soi qu’on parlera d’un certain nombre de produits dérivés du meuble.

Armoire 

armoire de rangement, armoire de rangement extérieur, armoire de rangement garage, etc.

Mais notre thématique va tourner autour d’un mot-clé principal, que j’appelle donc archimot-clé : armoire.

C’est évidemment l’exemple d’un site consacré à l’armoire.

Rien ne vous empêche d’élargir le champ de votre action, en intégrant les fauteuils, les tables basses, etc.

Tout un tas d’expressions va ainsi être utilisé par les internautes, pour cibler leurs demandes.

Cette longue traîne constitue un élément fondamental dans la prospection des mots-clés.

Parce que c’est ici en grande partie que vont se positionner les niches.

Petite précision avant de continuer. Inutile de rechercher des niches dans armoire, elles sont inaccessibles. Les concurrents sont de très gros mastodontes du web, qu’il est impossible à détrôner.

 

 

2) Les mots-clés longs

Aller au sommaire ←

C’est ce qu’on appelle donc la longue traîne. Il s’agit d’une succession de mots, désignant une expression.

Comme armoire en bois extérieur.

Sa particularité est de représenter souvent un plus faible volume de recherche que le mot-clé seul, ou en duo.

Je précise à nouveau la différence.

  • Armoire : mot-clé seul
  • Armoire en bois extérieur : longue traîne (car il y a plusieurs mots)

Supposez un instant que cette expression, armoire en bois extérieur, représente un volume de recherche de 1600 par mois.

Ne cherchez pas, c’est pas le cas. C’est juste une hypothèse.

1600 représente un très bon chiffre, car il peut constituer un important trafic sur son site.

Or, il faut savoir que

+ de trafic = + de clic

= + d’achat

= + de commissions générées

Voilà pourquoi il est essentiel, de se concentrer sur la spécificité de la longue traîne.

Ce sont les logiciels spécialisés qui vont vous aider à repérer ces fameuses expressions.

Il est possible d’utiliser la longue traîne pour un site ou pour un article.

Hypothèse :

  • Vous décidez de créer un site de niche sur la centrale vapeur
  • Votre archimot-clé sera donc « centrale vapeur »
  • La longue traîne correspondra à toutes les déclinaisons que vous aurez trouvées, sur la centrale vapeur
  • L’une de ces déclinaisons que j’ai repérée grâce au logiciel, est :

centrale vapeur calor pro express turbo

C’est vraiment ce qu’on peut appeler de la longue traîne. 6 éléments composent l’expression. La demande de l’internaute est très ciblée.

Figurez-vous qu’il y a près de 900 recherches par mois sur cette expression. Là pour le coup, c’est la vérité.

Avec Long Tail Pro, je vais être en mesure de voir quel profil possèdent les sites positionnés dans les résultats de ce mot-clé (centrale vapeur calor pro express turbo). C’est très important, car ces sites positionnés, représenteront mes concurrents.

Parce que vous vous doutez bien qu’il ne faut pas uniquement choisir un mot-clé en fonction du volume de recherche.

 

 

3) Comment choisir ses mots-clés (et à terme sa niche)

Aller au sommaire ←

La règle lorsqu’on recherche une idée, c’est de ne jamais se lancer au hasard.

Des logiciels performants vous permettront d’effectuer vos recherches. Il vous aideront à cibler parfaitement votre projet.

 

 

a) Contrôler la fiabilité d’un mot-clé : Google trends

Aller au sommaire ←

Une action inévitable et indispensable doit être effectuée, sinon le risque est de s’engouffrer dans un projet sans avenir.

Il faut vérifier la popularité d’un thème. Google Trends constitue la meilleure technique de validation.

Très simple et rapide à utiliser, le système de recherche est gratuit. Vous retrouverez ma marche à suivre dans le chapitre des procédures.

Retenez seulement qu’il ne faudra pas hésiter à y revenir au cours de votre prospection. En effet, lorsque qu’on recherche des mots-clés sur le logiciel, il n’est pas rare d’en découvrir d’autres.

Google Trends donne la tendance générale d’un terme. Sélectionnez un mot-clé si la courbe indique une progression ou une stabilité de la demande.

Selon le terme choisi, la courbe obtenue prendra différentes allures, dont certaines adoptent un schéma particulier, que l’on va voir.

 

courbe sans viabilite

 

Voici le genre de tendance pour laquelle on n’aura absolument aucun doute, sur l’absence de viabilité.

Le Hand spinner a eu un effet de mode fulgurant, puis la demande s’est littéralement effondrée.

À oublier et à jeter dans les poubelles du marketing. Paix à son âme.

 

courbe saisonniere

 

Ici, une forme bien connue des habitués de l’affiliation, puisqu’il s’agit d’une demande saisonnière. Vu que le produit est un maillot de bain, on comprend aisément l’alternance des volumes.

Il est possible d’exploiter un produit ayant de tels creux durant l’année. Mais, il faudra forcément s’attendre à ne pas générer de revenus significatifs de façon régulière.

L’astuce consistera à associer son site, avec d’autres types de service ou de marchandise. Ou, ou bout de quelques temps, disposer d’autres sites afin de combler un vide.

 

relative stabilite

L’illustration d’un produit ayant une relative stabilité dans le temps. Avec quelques légères augmentations.

Remarquez le pic à droite. Vous avez deviné ?

C’est la période du confinement. La demande a été très forte, puis s’est rapidement alignée à son niveau initiale.

Ce genre de courbe est intéressante du point de vue de sa stabilité.

Il faudra confirmer son intérêt avec la présence de produits sur le marché. Éventuellement, constater l’existence de site de niche dans le domaine.

 

ligne grande stabilite

 

Voilà à nouveau une ligne démontrant une grande stabilité. La demande ne s’essouffle pas, même si elle ne fait pas preuve d’augmentation.

À part quelques pics ici ou là. Peut-être des effets de mode à un moment donné, un engouement soudain pour la surjeteuse.

Remarquez là aussi le pic à droite. Je pense qu’il s’agit d’une demande, là encore, par rapport au confinement.

En effet, de nombreuses personnes ont décidé à ce moment-là de confectionner des masques en tissu. 

Vérifiez la marchandise sur Amazon, les évaluations, les sites de niches et la difficulté de la concurrence. En fonction des résultats, vous pouvez y aller.

Ce genre de courbe répond favorablement à la construction d’un site. 

 

courbe google trends

 

J’ai gardé le meilleur pour la fin. La tendance générale est en constante augmentation, par rapport à son point initial. De plus, nous sommes dans des valeurs hautes. Tous les voyants sont au vert.

Nous sommes donc dans une niche prometteuse, puisque cela montre une demande de plus en plus forte.

Et là, je pense que vous avez à nouveau deviné pourquoi il y a un creux aussi brusque à droite. Oui, c’est à cause du… confinement. Bravo !

L’économie étant au ralenti et les gens n’ayant pas un besoin urgent de poussette, forcément, la demande diminua.

Une telle courbe démontre une niche intéressante, qu’il faudra corroborer avec les autres données de vos recherches.   

Une fois que la tendance est confirmée, vous pourrez continuer à explorer vos mots-clés et leurs déclinaisons.

Je vais rappeler ici l’importance des valeurs que donne mon logiciel préféré, Long Tail Pro (lien affilié).

Pour déterminer une niche viable, surtout si on est débutant, il faut recueillir les mots-clé dont le KC est inférieur à 30.

 

 

b) Vérifier la compétition d’un mot-clé

Aller au sommaire ←

La concurrence constitue l’un des obstacles lorsqu’on veut se positionner correctement dans le paysage du web.

L’un des avantages du logiciel que j’utilise, c’est sa capacité à fournir des informations à ce niveau. Dans son tableau de recherche, une colonne nous donne un indice de première importance : le KC.

KC signifie Keyword Competitiveness. Il s’agit d’une mesure inventée par les auteurs du logiciel, indiquant une valeur moyenne.

 

kc valeur moyenne

 

Lorsqu’on insère un mot-clé dans le moteur du système, celui-ci nous informe de la compétitivité.

D’une façon générale, tous les mots-clés dont les chiffres indiquent une valeur inférieure à 30, montrent des cas intéressants.

 

Il s’agit d’un premier repère.   

Par exemple ici, avec les termes station météo et anémomètre. Globalement, nous avons de très bonnes données.

J’ai volontairement sélectionné un extrait de celles-ci, mais sachez qu’on peut encore décliner beaucoup plus.

Là, j’ai gardé les valeurs les plus parlantes, afin de vous montrer la facilité avec laquelle on peut déterminer sa niche.

Le KC indique des chiffres colorés en vert. Le logiciel interprète ainsi visuellement, les mots-clés les plus faibles en terme de compétition. C’est cela, le premier repère.

 

 

c) Explorer le profil des concurrents

Aller au sommaire ←

Le second repère, c’est l’exploration du mot-clé. En cliquant dessus, on obtiendra une vue des SERP (= page des résultats de recherche).

 

exploration mot cle

 

Sur le blog, je ferai un article détaillant la signification des différentes colonnes.

J’évite de donner les explications pour chacune d’elle, car le risque serait de vous embrouiller et à terme, vous décourager.

Vous devez avancer dans la compréhension des multiples aspects du SEO, progressivement. Sans que cela ne doive constituer un obstacle. Vous pouvez bien évidemment effectuer vos propres recherches, pour connaître la signification de ces termes.

Par contre, je vais évoquer dès maintenant un paramètre hyper important à prendre en compte.

C’est la colonne External backlinks. Ce sont les liens externes obtenus par le site.

On va voir en détails ce que sont les liens externes (qu’on appelle également lien retour).

Lorsqu’on choisit un mot-clé comme thème ou comme article de son site d’affiliation, l’astuce est d’en prendre un dont les concurrents possèdent le moins possible de backlinks.

Ici, c’est le cas. Par exemple, le premier résultat affiche pour thermometre.org un backlink de zéro.

 

backlink de zero

 

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut tout simplement dire qu’aucun site sur le web, n’effectue de lien en direction de  la page thermomètre.org/comparatif-meilleure-station-meteo/.

Les autres sites affichés sur les SERP montrent dans l’ordre 5, 0, 0, 2, 1, 0 (attention à regarder la bonne colonne : external backlinks).

 

Ainsi stationmeteo.org possède 5 liens retour. C’est bien. Mais apparemment pas suffisant, vu qu’il se fait chiper la première place par thermomètre.org.

Le fait qu’il ait 5 liens constitue néanmoins un bon élément, puisqu’il se trouve en deuxième position.

Attention. Au risque de me répéter, j’insiste à nouveau sur l’importance de tous les autres paramètres, indiqués dans les colonnes.

Ils donnent des infos pertinentes et doivent à ce titre être pris en compte. Cependant, le paramètre des backlinks constitue un point sensible dans le classement, qu’il ne faudra pas négliger.

Le but dans l’affiliation est très simple.

Il vous faudra avoir simultanément les configurations suivantes.

 

– Fin de l’extrait –

 

Voici le reste du sommaire, à découvrir dans le livre.

 

d) Chercher des produits sur Amazon

IV. Apparaître dans les résultats Google

1) L’optimisation du site

2) Le lien : un aspect remarquable

3) La rédaction

a) Ce qu’il faut écrire

b) La longueur d’un article

c) La mise en page

V. Procédures

1/ Recherche mot-clé

2/ Hébergement d’un site

3/ Installation WordPress

Cadeau : ma liste de mots-clés prête à l’emploi

Conclusion

 

On se retrouve de l’autre côté pour la suite, si tu es toujours intéressé(e). Et je le répète… C’est gratuit 🙂 

 

Recevoir le lien pour accéder au livre

 

Ton email est confidentiel. Aucun risque de spam. Tu peux te désinscrire à tout moment. Voir notre politique de confidentialité.

Leave a Reply

Qui suis-je ?

Blogueur-Artuseo-Fethi-HachemiJe vous apprends à faire des sites d’affiliation, vous organiser et trouver vos mots-clés, pour accéder à la liberté financière. En savoir plus

 

Le site utilise des cookies, souhaites-tu les partager avec moi ?
Accepter
Privacy Policy